Rapport aménagements cyclables temporaires : à 91% favorables à la pérennisation !


Place au Vélo a mené l’enquête sur les aménagements cyclables temporaires : 391 réponses, 91% d’avis favorables à la pérennisation. Mais de nombreuses améliorations sont attendues.

43 aménagements provisoires testés par la Métropole

Le confinement du printemps a considérablement limité la circulation automobile et la fréquentation des transports en commun (avec le besoin de distanciation physique). Dans ce contexte, l’utilisation du vélo a explosé comme mode de déplacement et comme “geste barrière”. Le nombre de cyclistes s’est envolé durant l’été et à l’automne (+ 18 % au moins à Nantes selon nos comptages). Nantes Métropole a mis à profit cette situation pour tester 43 aménagements cyclables “provisoires” ainsi que le passage de la ville à 30km/h.

Nous avons mené l’enquête pour documenter l’avis des cyclistes sur ces aménagements, et pouvoir proposer des améliorations au plus près de la réalité des usager.ère.s. 

Résultats de l’enquête de Place au Vélo

391 réponses nous permettent de tirer un premier bilan indépendant et représentatif du point de vue des usager·ère.s du vélo. 

La première leçon à tirer de cette enquête est que la demande de pérennisation est très majoritaire, très souvent à plus de 90 %, avec une part importante d’amélioration  souhaitée.” explique Daniel , Vice-Président de l’association. Les aménagements testés répondent à un véritable besoin, même si les réalisations proposées ne répondent pas toujours aux besoins. Il est temps de passer à la consolidation et à l’amélioration du « temporaire » !

Notre rapport propose des pistes d’amélioration sur la base des réponses reçues, de manière détaillé sur l’ensemble des 30 aménagements évalués dans l’enquête.

En résumé :

Type d’aménagement Souhait de pérennisation Mesures complémentaires nécessaires
Voies monodirectionnelles Continuité et sécurisation dans les intersections, contrôle du stationnement illicite,  séparation physique
Voies bidirectionnelles Voie cyclable du côté opposé
Couloirs vélo-bus Voie cyclable séparée complémentaire ou itinéraire balisés calme et sécurisé alternatif
Signalétique horizontale (marquage au sol) Voie cyclable séparée et /ou ralentissement et diminution du trafic motorisé
Vélorues Sensibilisation et contrôle, contraste visuel avec les autres rues
Zones de rencontre Sensibilisation et contrôle, réduction des vitesses, du stationnement et du trafic motorisé, contraste visuel avec les autres rues
Chaussée à Voie Centrale Banalisée (chaussidou) Marquage, et signalisation, sensibilisation et contrôle
Rues piétonnisées Itinéraire alternatif, sensibilisation et contrôle.
Ville à 30 km/h Sensibilisation et contrôle,  périmètre des zones d’exception, propositions de déplacement alternatives (Vélopolitain notamment) et plan de circulation.

Focus sur 4  points saillants du rapport

1- La demande de sécurité avec les voitures et les deux-roues motorisés, à l’aide notamment d’un renfort des contrôles routiers, est un des résultats forts de l’enquête. 

Les répondant·e·s souligne qu’un certain nombre de règles du code de la route ne sont pas respectées (utilisation des couloirs de bus, stationnement sauvage, dépassement de vitesse en zones de rencontre et zone), mettant en danger les usagers les plus fragiles.

2- La sensibilisation est absolument nécessaire concernant les dispositifs de vélorue ou de chaussée centrale à voie banalisée afin d’éviter les comportements dangereux (tels qu’effectuer des dépassements dangereux ou de prendre la rue en sens interdit) pour préserver la sécurité des personnes à vélo. 

3- Les voies monodirectionnelles doivent être préférées aux bidirectionnelles autant que possible, pour des raisons de sécurité et de confort. Le choix des bidirectionnelles (par exemple sur les ponts des Trois Continents et Willy Brandt…) suscitent des critiques importantes. 

4- Les voies piétonnes et zones de rencontre sont appréciées, même si la cohabitation avec les piétons est délicate et demanderait des efforts d’information et de discussion pour un meilleur vivre-ensemble. Une meilleure visibilité de ces dispositifs est aussi réclamée. 

Le succès extraordinaire de la vélorue d’Allonville

Le réaménagement de la rue d’Allonville en “vélorue” est plébiscité, il s’agit d’un dispositif à généraliser associé à un changement du plan de circulation qui a permis un apaisement du nombre et de la vitesse des motorisés.

Retrouvez le communiqué de presse publié à l’occasion de la publication du rapport, remis aux élu·e·s le 1er Février 2021 :

CP Rapport d’étude aménagements temporaires ou test 1er février 2021

Pour aller à l’essentiel des conclusions de Place au Vélo, voici une courte synthèse par type d’aménagement :

Synthèse rapport aménagements temporaires – Version corrigée au 1er février 2021

Enfin, vous pouvez parcourir les résultats détaillés : présentation des différents aménagements, points positifs et négatifs relevés par les répondant·e·s à l’enquête, propositions d’améliorations de Place au Vélo… sur l’ensemble des 30 aménagements évalués par notre enquête :

Rapport d’usage Aménagements temporaires – Place au Vélo Nantes 31 janvier 2021